Mohamed El baz – Bricoler L’incurable. Détails. Une Nuit sur Terre

Portfolio Categories : Evènements, Expositions, Galeries, Lieux et Recents.

Galerie Imane Farès

2 avril – 6 juin 2015

Conversation avec l’artiste samedi 30 mai 2015 à la Galerie Imane Farès, de 12h à 18h

Mohamed El baz, Rivers Burning, 2014, Courtesy de l’artiste et Imane Farès

La démarche de Mohamed El baz, né en 1967 à Ksiba au Maroc, se déploie sous la forme d’un véritable jeu de mots avec le réel. L’artiste puise ses inspirations dans les sphères qui dessinent les contours de notre réalité, en empruntant ses références autant à la nature qu’à la culture, pour proposer une nouvelle grille de lecture de notre monde. En véritable archéologue du présent, il analyse par l’intermédiaire de glissements et d’hybridations notre monde en perpétuelle mutation.

Mohamed El baz s’interroge sur les notions de frontières et de territoires, d’appartenance et de différence, autant de notions qui dressent des barrières entre individus. Plus largement il provoque et questionne notre rapport à l’autre et au monde, le rôle de l’art et celui de l’artiste. Et se positionne ainsi en intermédiaire et médiateur pour offrir une lecture de possibles.

Depuis le début des années 90, Mohamed El baz développe avec constance un projet d’envergure qui a pour générique «Bricoler l’Incurable», tiré notamment d’un de ses chers référents, l’écrivain et philosophe roumain Emil Cioran, qui dans son ouvrage Les syllogismes de l’amertume avance l’idée « qu’être moderne, c’est bricoler dans l’incurable ». Ce projet ambitieux, véritable condensé de sa pratique artistique, se développe comme un scénario en constante évolution dont les œuvres et les expositions fonctionnent comme autant de chapitres. Ainsi le projet du jour est constitué d’installations vidéo et sonores mais aussi d’images et d’objets, qui sont, à chaque fois, déclinées et adaptées au lieu. Il s’agit d’un dispositif qui consiste à penser en images, de façon conceptuelle, en misant d’une tentative à l’autre, d’une exposition à l’autre, sur leur confrontation visuelle.

Pour cette nouvelle exposition personnelle à la Galerie Imane Farès, l’artiste présente des nouveaux « détails » de son opus, de nouvelles « bricoles » dans la lignée de son incurable œuvre.

Ami Barak, 2015

http://www.imanefares.com/