john urho kemp – un triangle des bermudes

Portfolio Categories : Evènements, Expositions, Galeries, Lieux et Recents.

Galerie Christian Berst art brut

Du 30 mai au 11 juillet 2015, vernissage samedi 30 mai de 15h à 20h

Commissaire : Gaël Charbau

30 ans durant, l’Américain John Urho Kemp a médité sur les mystères de l’univers et transcrit ses spéculations cosmiques, mystiques, et philosophiques sur des milliers de supports. Montrés pour la première fois en galerie, les diagrammes, pamphlets et autres formules mathématiques de Kemp seront présentés à la galerie christian berst art brut, sous le commissariat de Gaël Charbau.

John Urho Kemp, untitled, 2 sheets (Death and hell), 2007, felt pen, ballpoint pen and pencil

John Uhro Kemp (1942-2010), connu également sous le nom de Crystal John, a vécu à Berkeley (Californie) où il a obtenu une licence en génie chimique. Après quelques années ponctuées d’errances et d’emplois divers, il s’ést mis à chercher la révélation à travers la méditation et la métaphysique, en particulier par le biais de formules et de nombres tirés de sa propre histoire. Kemp était membre de l’Institute of Divine Metaphysical Research (Institut de recherche métaphysique divine), une organisation non confessionnelle enseignant que l’existence du Créateur se révèle dans l’élaboration stylistique de la vie et de la nature. Soucieux de partager ses croyances, il concevait ses travaux qu’il photocopiait pour les distribuer aux passants. Kemp se nourissait uniquement de plantes, confus d’être contraint « de tuer d’innocents végétaux ».

L’on doit le sauvetage et l’archivage de son grand œuvre à son ami le photographe Aram Muksian, soit des milliers de pages, diagrammes, schémas et séquences de chiffres sur des liasses interminables de papier d’imprimante à aiguille.

John Urho Kemp, untitled (The Word), 1999, felt pen and ballpoint pen on paper

Daniel Baumann – commissaire, critique d’art et actuel directeur de la Kunsthalle de Zürich ainsi que de la Fondation Wölfli à Berne – a été le premier à le présenter au 548 Center à NY en 2014.

Un catalogue bilingue (FR/EN) de 230 pages, avec un texte de Gaël Charbau et un entretien entre Aram Muskian et Daniel Baumann, accompagne l’exposition.

Fondateur du journal Particules, nouveau commissaire en charge de la programmation au collège des Bernardins, Gaël Charbau collabore avec différents programmes, notamment l’Audi talents awards et le programme des résidences d’artistes de la Fondation d’entreprise Hermès.

http://www.christianberst.com/