Die Kammern des Zustands – Reto Pulfer

Portfolio Categories : Artistes, Evènements, Expositions, Lieux, Musées et Reto Pulfer.

Du 28 juin au 30 août 2015

MUSÉE RÉGIONAL D’ART CONTEMPORAIN LANGUEDOC-ROUSSILLON

 

Reto Pulfer, Ausdrucksmoment im Blauen Zimmer, 2009-2011. Pastel on paper, textile, metal, mixed material, 380 x 330 x 250 cm. Die Kammern des Zustands, Fondazione Pastificio Cerere, Roma, 2011.

 

En réponse au défi lancé « d’investir » le Cabinet d’arts graphiques, Plateforme Roven a proposé un accrochage en deux volets autour du titre Rituels, répétitions, contraintes, tentations. Le premier volet fut une exposition collective regroupant Ignasi Aballí, Irma Blank, Frédéric Bruly Bouabré, Pierre Buraglio, Claude Cattelain, Hanne Darboven, Marcel van Eeden, Otelo Fabião, Carla Filipe, Henri Jacobs, Julije Knifer, Wolfgang Laib, Alexandre Leger, Alison Moffett, Caroline Muheim, Matt Mullican, Morgan O’Hara, João Onofre, Elisa Pône, Laure Prouvost, Reto Pulfer, Didier Rittener, Nil Yalter et des dessins tantriques.

Le deuxième volet s’intitule quant à lui Die Kammern des Zustands [les chambres des états]. C’est une proposition de l’artiste suisse Reto Pulfer invité à activer cette recherche autour des rituels et des processus créatifs qui font se croiser l’art et la vie.

Die Kammern des Zustands est une création progressive en évolution permanente, conçue comme des Kammern [chambres], que l’artiste mène depuis 2011. Elle s’organise autour de Zustands [états] spécifiques. Selon l’artiste, «un Zustand est complet en lui-même, mais il n’est stable que pendant une durée limitée». Reto Pulfer utilise l’architecture existante pour installer ses environnements faits de tissus, d’objets parfois trouvés et de pièces bidimensionnelles qu’il a travaillés ou choisis pour leurs couleurs, leurs usages, leurs histoires et leurs capacités à véhiculer ou soutenir un état. Un passage s’opère entre les catégories qui séparent souvent les pratiques, comme le dessin, la sculpture ou la peinture, et qui prennent ici un accent primordial avec la notion d’inscription, de marquage d’une surface qui peut exister selon un état psychique spécifique.

Chaque « chambre » devient un lieu que le spectateur habite, renversant ainsi la fonction du cabinet d’arts graphiques : plutôt que d’enserrer des reliques dans ses vitrines et ainsi les séparer de l’espace de circulation du spectateur, ce sont les espaces et les dispositifs d’exposition qui feront l’œuvre, dans laquelle le spectateur pénètre, au fil des états induits.

Jusqu’à présent, l’artiste a proposé différentes Kammern célébrant et activant plusieurs états psychiques et physiques : énergie crue et commencements, communauté et langage, expression illimitée. D’autres états seront invoqués et incarnés au Mrac à Sérignan.

Reto Pulfer est né en 1981 à Berne. Il vit et travaille à Berlin. Son travail a été présenté dans de nombreuses expositions internationales et il a fait l’objet d’expositions individuelles dans plusieurs institutions dont Kunstverein Nürnberg (Allemagne) en 2013 ou encore ReMapKM à Athènes (Grèce) en 2011. Cette année, des expositions individuelles lui sont consacrées, à Spike Island, Bristol (R.U.) en juillet, au Centre international d’art et du paysage de Vassivière en novembre et il a inauguré en mai Dehydrierte Landschaft au Centre d’art contemporain de Genève.

Rituels, répétitions, contraintes, tentations, une exposition de la Plateforme Roven (Johana Carrier, Joana Neves, Marine Pagès, Diogo Pimentão).
rovenrevue.blogspot.com